Les Mythes des Tests de Paternité ADN

La méthode actuellement la plus fiable et précise pour déterminer la relation biologique entre un père et un enfant est le test ADN de paternité. Compte tenu de leur large utilisation, il est normal qu’il existe un certain nombre de mythes qui entourent ce type de test. Nous allons essayer de clarifier quelques-uns des plus communs.

Il est Nécessaire de Donner un échantillon de Sang, ce qui est à la fois Pénible et Douloureux

Le temps où le sang était le moyen le plus sûr et le plus souvent utilisé, comme échantillon pour faire un test d’ADN est terminé, malgré que parfois il continu à être utilisé. De nos jours, considérés comme tout à fait obsolète.

Puisque nous parlons du test de paternité avec du sang, on doit mettre l’accent sur le fait que les prélèvements avec des échantillons de sang sont envahissants, car ils impliquent une picure, ce qui peut être pénible et douloureux pour certaines personnes. Les progrès en technologie de l’ADN permettent aujourd’hui d’utiliser des échantillons inoffensifs et indolores, comme les cotons-tiges buccaux. Ces derniers étant frottés à l’intérieur de la bouche contre la joue pour recueillir des cellules de peau et de la salive.Le test de paternité d’ADN avec l’utilisation de cotons-tiges buccaux ne pouvait pas être plus simple et facile à faire que le test d’ADN avec des échantillons de sang, étant de plus, également ou plus précis.

Il n’est pas Possible de faire des Tests d’ADN avant la Naissance

Bien que cela soit possible, cela est un sujet ardu. La procédure d’un test de paternité prénatal est invasive, impliquant le prélèvement de cellules à l’intérieur de l’utérus. Les cellules sont généralement prélevées dans le placenta, l’organe qui nourrit et proportionne de l’oxygène au fœtus, ou dans les cellules fœtales propagées. Tous les échantillons prélevés doivent être analysés rapidement vu que sa durée de vie est très courte. A part de quelques questions d’éthique, il existe un facteur de risque comme dans toute procédure invasive, celui de provoquer un avortement involontaire. D’autre part, les parents peuvent recourir à l’avortement si les résultats ne sont pas les souhaités.

L’angoisse est Insupportable à Cause de la longue Attente des Résultats

Une fois que les échantillons d’ADN buccaux sont renvoyés, c’est juste une question de jours avant de recevoir les résultats. Bien sûr, nous devons tenir en compte des frais d’expédition. Les résultats sont prêts en un maximum de 5-7 jours ouvrables.

Recevoir le kit est toute une autre question. Tout dépend de l’efficacité des services postaux, qui peuvent varier d’un pays à l’autre, en choisissant un service par messagerie on évite toute grève susceptible de se produire.

Sans le Père le test de Paternité ADN ne peut se faire

Dans le cas où le père présumé est absent, décédé ou tout simplement ne veut pas faire le test, d’autres membres de la famille du père présumé peuvent être testés grâce à un test connu sous le nom de test avunculaires ADN – test substitut du test de paternité ADN. Dans ce test les frères et/ou sœurs du père sont testés et leurs ADN comparés à celui de l’enfant du père présumé. Il existe également la possibilité de testé les deux parents du père grâce au test de grands-parents, il est possible de recréer le profil génétique du père présumé et faire ensuite la comparaison avec l’ADN de l’enfant.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *