Test ADN sur le Pharaon Egyptien Toutankhamon

Toutankhamon est le plus connu des Pharaon de l’histoire Egyptienne, peut être du fait qu’il devint Pharaon dès l’âge de neuf ans et que sa tombe fut retrouvée intacte. Garçon très fragile souffrant d’une fente palatine entrainant des conséquences terribles à cette époque. Il s’est cassé le pied très jeune, un fait qui fut prouvé grâce aux examens portés sur ses vestiges momifiés. Cependant, des tests ADN ont permis de découvrir encore plus sur la vie et la mort du Pharaon.

Des experts en analyse ADN, ont analysé les vestiges du Pharaon, datant d’environ 3500 ans. Des tests ADN effectués sur ce types d’anciens vestiges, ont toujours des faibles chances d’être exploités, vu la grande dégradation des échantillons ADN. Toutankhamon n’est pas le plus grand Pharaon que l’Egypte ait connu mais la découverte de sa tombe en 1922 fut parler énormément de lui, à cause de la valeur de son contenu ; or et bijoux.

Les tests ADN effectués ont pour but de tracer l’arbre généalogique de Toutankhamon et il a été découvert qu’il était fils d’Akhenaton et de la sœur de celui-ci. Les scientifiques ont pu montrer que contrairement à ce que l’on croyait, Néfertiti n’était pas la mère biologique de l’enfant. Le jeune homme régna pendant 9 ans, après avoir accéder au trône à l’âge de 9, il mourut donc à l’âge de 18 ans. Tristement célèbre, son crane montra un trou derrière sa tête et ceci engendra des spéculations sur le fait qu’il n’était pas décédé par mort naturelle.

Les scientifiques travaillant sur le projet désiraient établir la cause du décès du Pharaon et savoir également s’il avait été tué. Les tests ont montré qu’il a plus ou moins périt d’une maladie congénitale. Son pied cassé à la suite d’une chute dont il souffrait a probablement accélérer la maladie. Les tests ont apporté beaucoup d’éclaircissements ; le Pharaon a apparemment était atteint de paludisme. Le fait d’avoir la jambe fracturé et le paludisme a probablement provoqué des dommages irréversibles l’emmenant à la mort.

Plusieurs tests ont été effectués sur plusieurs momies de la même dynastie de Pharaons. Dynastie, connue pour ses mariages incestueux entrainant des malformations et complications génétiques. La maladie de Köhler, qui aurait rendu la guérison du pied de Toutankhamon difficile puisque cette maladie ne permet pas l’approvisionnement en sang du tronc inférieur.

Les tests ADN permettent encore une fois de résoudre certains énigmes historiques et par conséquent aider á écrire ou récrire l’histoire, comme dans le cas du Pharaon Toutankhamon. Le test ADN est très précis et si les conditions environnementales ne sont pas extrêmes, l’ADN peut être préservé intact pendant un millénaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *